Comment abandonner votre travail en toute sécurité ?

March 17, 2019 -9 min de lecture

Entrepreneuriat

Photo by Igor Goryachev on Unsplash

Vous n’en pouvez plus de votre travail actuel ? Vous avez l’impression d’accomplir un travail sans âme qui vous consume de l’intérieur ? Sachez que vous n’êtes pas le seul. Nombreux sont ceux ou celles qui éprouvent exactement le même sentiment. J’ai été de ceux-là. C’est un sentiment universel.

Seulement voilà, peu de gens se décident à agir pour changer les choses. Ils se contentent de se plaindre inlassablement en se disant « et si j’étais mieux payé, ça irait mieux », « et si mes patrons n’étaient pas des abrutis », « et si on m’avait demandé mon avis on aurait plus de soucis », « et si j’avais plus de temps pour faire ce que je veux », etc. Vous vous reconnaissez dans certaines de ces phrases ? Moi aussi.  J’ai prononcé plus d’une fois chacune de ces phrases.

Je vais vous présenter une solution radicale pour vous sortir de ce piège dans lequel vous vous sentez enfermé avec ce travail qui ne vous correspond pas.

Avant de lever vos boucliers, laissez moi vous présenter pourquoi vous devriez envisager un abandon de poste si votre situation vous semble terriblement pénible et que vous travaillez dans le privé.

Petite digression sur le temps et l’argent

La chose la plus précieuse que vous avez dans la vie c’est votre temps. Vous ne pouvez pas vous permettre de rester dans votre emploi actuel simplement parce qu’il vous ramène un salaire à la fin du mois. Je sais bien ce que vous motive et vous empêche de changer votre situation : c’est votre salaire ! Mais je vais vous révéler un secret. Il n’y a pas pire moyen de gagner de l’argent que d’avoir un salaire.

Quoi ? Suis-je fou ? Non, je n’en dirais pas bien plus, car beaucoup d’auteurs en ont parlé bien mieux que moi. Je vous donnerais en fin d’article une liste de livres qui pourraient vous intéresser. Mais pour résumer, vous échangez votre temps : qui est la chose la plus précieuse que vous avez et que vous ne pourrez jamais récupérer  pour un misérable salaire horaire. Car c’est bien connu, quel que soit notre niveau de salaire, nous sommes tous mal payés n’est-ce pas ? Et tout cela, vous le faites en passant le temps que vous vendez et pour lequel vous êtes payé à faire un travail que vous ne pouvez plus supporter pour un employeur que vous détestez. Est-ce une utilisation utile de votre temps ?

Vous allez peut-être me dire que vous cotisez pour votre retraite ? C’est vrai. C’est bien ! Mais imaginez qu’une fois arrivé à l’âge de retraite et après avoir passé toute une vie à supporter tant bien que mal une situation pourtant insupportable au quotidien, vous ne soyez plus en état de profiter de la vie comme vous aviez prévu de le faire … Vous pourrez donc résumer votre vie en disant que vous l’avez subie sans jamais avoir pu réaliser vos rêves que vous aviez gardés pour votre retraite. Fin.

Je ne suis pas sûr que cette idée vous fasse rêver n’est-ce pas ? Alors s’il vous plait, agissez ! C’est votre vie. Vous n’en avez qu’une ! Vivez là pleinement ! Vous ne supportez pas votre travail ? Changez-en ! Vous êtes le seul acteur de votre vie, ne laissez pas les autres vous dire comment la jouer.

Une envie de changement ? C’est parti !

Abandon de poste dans le secteur privé = indemnités pôle emploi (en France)

J’insiste particulièrement sur ce point, car l’abandon de poste semble être l’objet d’un mythe urbain persistant qui laisserait à penser qu’il ne donnerait pas droit aux indemnités chômage par pôle emploi. Sachez qu’il n’y a rien de plus faux (dans le secteur privé) !

L’abandon de poste donne droit aux indemnités chômage, et cela même s’il s’agit d’un licenciement pour faute grave. Oui oui. Seules une faute lourde ou la démission vous priveront des indemnités de pôle emploi. La faute lourde est la faute la plus grave qui soit sur l’échelle des fautes qu’un employé peut commettre.  Mais un abandon de poste est une faute grave, dans le pire des cas.

Concrètement, vous aurez la possibilité de bénéficier des indemnités pôle emploi une fois que votre licenciement sera prononcé. Ne vivons-nous pas dans un pays merveilleux ? Nous ne sommes pas très flexibles au niveau du travail, mais c’est une aide bien utile.

Ce qui veut dire que vous percevrez une indemnité à la place de votre salaire? Cela vous permettra de faire une transition de manière sereine avec votre nouveau projet et de payer vos factures.  Vous êtes rassurés ?

Amis fonctionnaire attention ! L’abandon de poste n’est pas pour vous !

Chers amis fonctionnaires, je vais sans doute casser l’ambiance, mais l’abandon de poste n’est pas pour vous. Non pas que vous ne puissiez pas en faire un, mais disons que vous avez tout intérêt à ne pas le faire. Pourquoi ?

_Vous ne serez ni indemnisés par pôle emploi et n’aurez pas non plus droit à l’indemnité compensatrice de congés payés. _

Si par le plus grand des hasards vous faites un abandon de poste. Faites en sorte d’avoir une solution de repli pour vivre sereinement. Sinon soyez prêts à manger des pâtes tous les jours … !

Quelques points à bien avoir en tête avant d’abandonner son poste

**Un abandon : c’est un abandon ! **

Le premier point c’est qu’un abandon de poste doit être … un abandon ! Ça, vous ne l’aviez pas vu venir hein ? Eh oui, je suis là pour vous apprendre des trucs incroyables … Ahem. Reprenons.

N’allez pas dire à votre patron que vous voulez partir ou pire, que demain vous ne serez plus là. Le seul cas où vous pouvez vous permettre de faire cela c’est quand votre abandon de poste est suggéré par votre patron. Comment est-ce possible ? C’est ce qui se passe souvent en pratique quand il y a une sorte de blocage entre votre employeur et vous. Vous ne voulez pas démissionner, car vous ne voulez pas être sans revenus et votre employeur ne souhaite pas faire une rupture conventionnelle, parce qu’il ne veut pas vous payer les indemnités qui vont avec. Dans ce cas-là, il peut vous faire comprendre que votre seule solution c’est de faire un abandon de poste. Le pire dans cette situation c’est qu’il a absolument raison. Figurez-vous que c’est même peut-être la seule fois ou votre patron vous a dit un truc sensé. Mais il ne vous articulera jamais vraiment cette phrase : « fais un abandon pauvre gland ! ». Il n’a bien évidemment pas le droit de vous inciter à quoi que ce soit de ce genre-là sans risquer de lourdes sanctions. C’est donc à vous de comprendre les signes et les sous-entendus.

L’intérêt pour votre patron c’est qu’il ne vous paie pas les indemnités légales de licenciement, il vous devra uniquement l’indemnité compensatrice de vos congés payés.

Mais je perds de l’argent du coup me direz-vous ? Oui et non. Oui si par miracle vous auriez pu faire une rupture conventionnelle. Non dans tous les autres cas.

**Pas de revenus tant que le licenciement ne sera pas prononcé ! **

C’est une chose très importante à avoir en tête. Vous n’aurez aucun revenu tant que votre licenciement ne sera pas prononcé. Si possible, prévoyez des réserves en mettant de l’épargne de côté ou en ayant un plan bien précis en tête. Sauter d’un avion sans parachute c’est cool, mais atterrissage est plus compliqué …

Il est également possible que votre employeur mette un certain temps avant de vous licencier. Comptez en moyenne deux mois pour ne pas être pris au dépourvu.

Une fois que votre licenciement sera prononcé, vous récupèrerez votre solde de tous comptes comprenant vos congés payés non pris et acquis. Pas ceux à venir, il ne faut pas abuser tout de même.

**Les démarches pour pôle emploi sont longues … **

C’est un autre point qui pourra s’avérer très pénible et dommageable pour vous. Pôle emploi n’est pas toujours très rapide pour finaliser la prise en charge de votre dossier. Vous pouvez parfois compter plusieurs mois selon les régions avant que vos indemnités ne commencent à être versées. C’est beaucoup ! Alors là encore, il faut le prévoir et être prêt à ça.

Facilitez-leur la tâche en leur donnant tous les documents nécessaires. Prévoyez des doubles quand ils vous diront qu’ils n’ont “pas reçu vos documents”. Cette phrase signifiant : “on a dû les mettre à la poubelle sans faire attention”.

4 astuces pour un abandon de poste réussi.

**Ne partez pas en vacances **

Cela peut paraître bête, mais ne partez pas en vacances. Les congés payés que vous allez ainsi garder bien au chaud vous feront le plus grand plaisir une fois qu’ils seront versés sur votre compte. De même pour vos RTT si vous en avez.

Vous avez peut-être besoin de vacances, c’est même certain étant donné que vous ne pouvez pas supporter votre travail. Mais dites vous que ce qu’il vous faut en priorité c’est quitter votre travail, ce qui vous fera bien plus de bien que quelques jours de vacances en sachant que vous aller retourner travailler après.

**Partez peu après le versement de votre salaire. **

Cela laissera donc déjà un mois à votre employeur pour faire les démarches et vous licencier. Si tout se passe bien, vous aurez votre solde de tous comptes avant la fin du deuxième mois. Vous aurez alors limité la perte financière.

**Vous pourrez débloquer votre plan d’épargne entreprise **

Si vous faites partie des chanceux qui ont un plan d’épargne entreprise, sachez que dès que votre licenciement sera prononcé, vous aurez la possibilité de débloquer l’intégralité de la somme sans délai. Plutôt sympathique non ?

**Vous avez une participation et un intéressement ? **

Vous faites aussi partie des chanceux qui ont une prime de participation et  d’intéressement ? C’est parfait. Vous aurez donc droit au versement de votre participation et intéressement pour la période où vous aurez travaillé dans l’année. Cela sera un plus financier bienvenu n’est-ce pas ? À vous les vacances dans les îles ! Ou à Lille en fonction …

**En conclusion : qu’attendez-vous ? **

Voilà ce que je voulais vous dire sur l’abandon de poste. J’espère que vos idées sont maintenant plus claires sur le sujet. Cette solution est idéale pour celui ou celle qui veut changer de vie et prendre son destin en main. C’est un changement radical qui pourra ne vous faire que du bien si vous vous pensez complètement pris au piège de votre emploi et que vous avez bien planifié votre coup.

Mais que vont penser les autres si vous faites un abandon de poste ? Sincèrement … Vous préférez faire plaisir aux autres qu’à vous-même ? Est-ce rendre service à votre famille que de subir votre vie ? Vous vous rendez compte de l’effet que ça a sur votre moral, et, de fait, sur les autres ? Les autres seront au contraire bien contents lorsque vous occuperez un travail qui vos passionne ou que vous lancerez votre entreprise et que vous serez enfin une personne agréable à vivre qui ne se plaint pas de son travail toutes les 5 minutes :p

un, deux, trois, partez !

Quelques sources

Abandon de poste dans le secteur privé : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31209.

Abandon poste des fonctionnaires : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13322

Quelques livres pour aller plus loin sur la notion de temps et d’argent :

La semaine de 4 heures: Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! , Timothy Ferriss Père riche, père pauvre - Édition 20e anniversaire, Robert Kiyosaki Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études, Olivier Roland


Mathias OVIEVE

Rédigé par Mathias OVIEVE, développeur fullstack web et mobile indépendant qui s'efforce de créer des choses utiles et partager ses découvertes.